Accueil L'implantologie, bon à savoir
 
PDF Imprimer Envoyer

Cela va me faire très mal

 

La pose d’implants est bien moins douloureuse qu’une extraction : cela ne fait pas mal car elle est réalisée sous anesthésie locale (parfois sous anesthésie générale).

 

Les implants, cela ne tient pas

 

Il s’agit d’une technique éprouvée depuis plus de 30 ans et sa fiabilité a été validée par des centaines d’études scientifiques. Ils peuvent rester en bouche pendant de longues années si le patient respecte une bonne hygiène bucco-dentaire, ne fume pas et consulte régulièrement son chirurgien-dentiste dans le cadre d’un suivi des soins.

 

Les soins durent longtemps, il faut prendre quelques jours de congés

 

La pose d’implants ne réclame pas d’hospitalisation ou d’entrée en clinique, sauf cas très particulier. Elle est mise en œuvre dans des cabinets dentaires bénéficiant des équipements adaptés, permettant de réaliser des interventions de chirurgie buccale. Le patient peut reprendre une vie normale dès le lendemain et manger normalement après environ une semaine. Le traitement se déroule en trois (03) étapes généralement : la mise en place des implants dure une à deux heurs et la durée totale du traitement est d’environ trois à six mois.

 

On voit la différence avec de vraies dents

 

Pas du tout, vous allez retrouver des dents à l’apparence parfaitement naturelle et qui ressemblent tout à fait à vos autres dents. Pas de crochets, pas de fausses gencives : le résultat est spectaculaire.

 

Ce n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale parce que ce n’est pas vraiment utile

 

Les dents sont le parent pauvre de la santé publique, il s’agit du secteur où la prise en charge par la Sécurité Sociale est la plus faible, ex aequo avec l’optique. La nomenclature des actes remboursable est complètement obsolète : elle n’a pratiquement pas évolué depuis les années 70. Ainsi, de nombreuses techniques actuelles ne sont pas remboursées tels que le blanchiment, la chirurgie parodontale, l’orthodontie au-delà de 16 ans.

 

Cela coûte très cher

 

Les frais varient en fonction de la complexité des soins et du nombre d’implants à poser. Dans le cas du remplacement d’une dent, le coût de la pose d’implant est comparable à celui d’un bridge.

La différence est l’absence de prise en charge par la sécurité sociale.

Certaines mutuelles, conscienes de la qualité de vie induite par les implants, proposent cette prestation de remboursement à leurs assurés. Lors de la présentation du plan de traitement et de devis, vous étudierez avec votre chirurgien-dentiste un plan de financement adapté.

 

A partir d’un certain âge, cela n’en vaut plus la peine

 

Au contraire, la pose d’implant permet de reconstituer les arcades dentaires sans avoir recours à une prothèse amovible souvent inconfortable. Les implants permettent de parler, de mastiquer et sourire comme avant. Ils apportent une amélioration de la qualité de vie très importante.

Par ailleurs, une bonne alimentation est la base d’une bonne santé, surtout chez les sujets âgés.